Qu’est ce que le réemploi ?

Définition du Réemploi Solidaire

L’opération par laquelle un objet est réutilisé pour son usage initial. Les objets sont récupérés par des associations qui les trient/valorisent/réparent pour les vendre à très bas prix afin de les mettre à disposition de tous tout comme des plus démunis. En s’ancrant dans la vie locale, le réemploi solidaire crée de l’activité et favorise l’accès à la consommation du plus grand nombre.

Il se distingue du réemploi marchand par sa finalité non lucrative, le lien avec les habitants et sa gouvernance associative et sa capacité à générer du bénévolat.

Il est toujours à prioriser sur le recyclage qui ne conserve que la matière en s’appuyant sur des process industriels souvent coûteux en énergie. Quand le réemploi n’est pas possible, le recyclage reste une bonne solution.

En 2008, la directive-cadre déchets de l’Union Européenne a placé le réemploi au sommet de la hiérarchie des modes de traitement des déchets. La « prévention de la production de déchets » ainsi que la « préparation des déchets en vue de leur réutilisation » sont ainsi considérés comme prioritaires sur l’incinération ou l’enfouissement.

Le réemploi en France

Le réemploi est quasi-exclusivement porté par des associations à but non lucratif (Ressourceries, Recycleries, Emmaüs, Envie etc). 

Aujourd’hui, en dépit de l’inscription dans la loi de la priorité du réemploi sur les autres modes de traitements (recyclage, incinération et enfouissement), le réemploi reste marginal. En Île-de-France en 2013, seul 0,004% des 5,5 millions de tonnes de déchets ménagers et assimilés ont été redirigés vers des filières de réemploi. Dans le même temps, 60% ont été incinérés et 9% ont été enfouis.