Régionales 2021 : quelle place pour le Réemploi Solidaire ?

La crise climatique est globale : elle n’épargne aucune nation et affecte profondément chaque aspect de la société. Comme bien souvent, les personnes les plus vulnérables sont en première ligne. L’illustration a été faite à l’occasion du Covid : la crise sanitaire s’est rapidement doublée d’une crise sociale. Les plus pauvres sont les plus violemment heurtés par l’impact croisé. 

Face au double enjeu, les ressourceries sont une double solution. Elles récupèrent les objets en circuit court, évitant des processus industriels terriblement énergivores. Les objets sont réparés puis revendus à très bas prix pour être accessibles à tous, y compris les personnes en situation de précarité. Ces associations s’ancrent dans la vie locale grâce à un tissu de bénévoles engagés et sont pionnières sur le retour à l’emploi.

Plus que jamais, elles ont besoin de votre soutien et de celui de votre candidat·e. Les élections régionales vont avoir lieu les 20 et 27 juin prochain. Le·a Président·e de région a le pouvoir de faire changer la donne de manière conséquente en matière d’environnement.

Pour le Réemploi Solidaire, il·elle pourra nous aider à ouvrir 200 ressourceries et recycleries pendant sa mandature, créant au passage 5600 emplois. Il·elle peut aussi nous aider à développer les structures existantes, les faire grandir en taille et en capacité, pour recruter plus de salariés et traiter plus d’objets. 

À l’occasion de ces élections, exigeons de nos candidat·es une prise de conscience ambitieuse. Ouvrons 200 ressourceries pendant cette mandature, créons 5600 emplois, faisons du réemploi solidaire un réflexe !